Retour accueil

Page "Toutes les interviews"

 

L'interview

 

Qui est Jacques Sapir ?

 

Boîte noire

 

 

J'ai dû louper un épisode...

les interviews de Pascale Fourier

****

Jacques Sapir, directeur de recherche à l'EHESS,

Interview du 18 Novembre 2008

 

Thème: la crise !

Partie 3/3

Esquisses de la suite de la crise...et solutions possibles...

 

 

  • L'interview en entier 21 mn 31

 

  • La transcription en .doc, et en PDF

 

  • Carpaccio d'interview:

     

    Où vous apprendrez :

    • que la nature des médias audio-visuels fait que la crise passe actuellement à l'arrière-plan

      Plage 1 - 1 mn 34

    • mais que la crise, quoique plus diffuse, n'est pas moins importante,
    • que les entreprises vont se trouver dans d'épouvantables difficultés et pourquoi

      Plage 2 - 1 mn 07

    • Qu'une bombe à retardement va éclater: la crise des LBO
    • et ce que sont les LBO
    • Plage 3 - 1 mn 05

    • pourquoi il va y avoir crise des LBO

      Plage 4 - 0 mn 40

    • quelles mesures pourraient prendre le gouvernement
    • Plage 5 - 1 mn 09

    • et ce qui se passera s'il ne le fait pas

      Plage 6 - 0 mn 49

    • que la montée du chomage est l'horizon à court-terme aux USA

      Plage 7 - 1 mn 16

    • mais aussi en Europe

      Plage 8 - 1 mn 10

    • qu'il faut impulser une politique de plein-emploi
    • ce qui suppose une augmentation des salaires pour créer une hausse de la demande intéreure
    • mais que le libre-échange crée l'impossibilité de cette hausse des salaires ( risque de délocalisations)
    • et qu'il y donc une nécessité de retrouver des marges de manoeuvre, ce qui suppose la mise en place de mesures protectionnistes
    • Plage 9 - 1 mn 27

    • et de faire de la dépense publique,
    • ce qui suppose le contrôle des mouvements des capitaux
    • Plage 10 - 0 mn 33

    • qu'il faudrait prendre ces mesures au niveau européen, mais que, si on n'y arrive pas, il faudra prendre ces mesures au niveau national
    • que la question est savoir si les pays européens ont la volonté commune de faire évoluer la zone euro de telle manière que ces pays puissent mener des politqiues de plein-emploi
    • que si cette volonté n'existe pas, la zone euro ne survivra pas

      Plage 11 - 1 mn 20

    • que cela ne condamne pas la zone euro, car l'euro pourrait subsister en tant que monnaie commune
    • et quelle architecture "monétaire" cela peut supposer

      Plage 12 - 1 mn 02

    • quels seraient les avantages d'une telle zone pour une intégration plus puissante

      Plage 13 - 0 mn 35

    • mais qu'il est à craindre que cela ne soit pas ( d'où explosion de l'euro)

      Plage 14 - 0 mn 20

    • que certes le G20 a réaffirmé l'importance du protectionnisme, mais qu'il se déjugera sous peu,
    • et que rapidement il y aura des mesures protectionnistes aux USA,
    • car les pressions sont fortes et l'administration Obama n'est pas de fait engagée par ce qui a été décidé par le G 20
    • Plage 15- 1 mn 41

    • quels sont les équivalents du terme "politique de plein-emploi"
    • Plage 16 - 0 mn 59

    • quelle est la signification en fait de ce terme (c'est-à-dire baisse du chômage jusqu'au chômage frictionnel )
    • Plage 17 - 0mn 36

    • quelles sont les conditions pour une politique de plein-emploi
    • Plage 18 - 0 mn 28

    • que Keynes lui-même prônait des règles communes, et non-antinomiques avec la souveraineté,
    • prônait le fait que les mouvement des capitaux ne soient autorisés que s'ils sont liés directement à des transactions commerciales
    • et qu'aucun pays ne peut avoir une politique saine s'il est soumis à la spéculation financière
    • Plage 19 - 2 mn 03

    • que Keynes était à la fois un théoricien et un praticien des mouvements des capitaux, puisqu'il était une sorte de gérant de fonds de l'époque,
      • et qu'en tant de praticien il appelait à une réglementation, à une limitation de la liberté de mouvement des capitaux,
    • ce qui lui donne une légitimité pour parler que d'aucuns n'ont pas...

      Plage 20 - 1mn 44